Actus et Communiqués de Presse

31/01/2012

Partager :
Partager sur LinkedIn

BPCE réussit une émission obligataire non sécurisée à 10 ans de 750 millions d’euros sur le marché institutionnel

C’est la première émission benchmark non sécurisée sur une durée aussi longue d’un émetteur bancaire français en 2012.

Cette opération traduit une amélioration significative de la perception des émetteurs bancaires par les investisseurs. Le rendement de 4,53 % offert aux investisseurs correspond à un spread serré dans la classe d’actifs des obligations non sécurisées par rapport aux conditions de marché qui prévalaient il y a encore peu de temps.

Profitant d’un resserrement significatif des spreads depuis le début de l’année, BPCE a réussi hier une première pour un émetteur bancaire français en 2012 : une émission obligataire non sécurisée à 10 ans.

Dirigée par Natixis (la filiale de BPCE dont les métiers cœurs sont la banque de financement et d’investissement, l’épargne et les services financiers spécialisés), cette émission à 10 ans a rapidement réuni un volume d'ordres de 900 millions d’euros. Cette manifestation d’intérêt a permis d’émettre 750 millions d’euros à midswap 10 ans + 225 points de base, soit un taux offert aux investisseurs de 4,53 %.

Pour illustrer le resserrement des spreads, il suffit d’indiquer que la seule émission benchmark non sécurisée réalisée cette année par un autre émetteur bancaire français l’avait été le 9 janvier dernier sur la base de 750 millions d’euros à 5 ans à midswap 5 ans + 278 points de base.

Le Groupe BPCE se réjouit de cette opération qui démontre sa capacité à accéder au marché obligataire institutionnel non sécurisé, en complément des émissions sécurisées de BPCE SFH, son émetteur d’obligations de financement de l’habitat (OH) et de la Compagnie de Financement Foncier, son émetteur d’obligations foncières (OF), étant rappelé que ces deux émetteurs d’obligations sécurisées sont notés AAA.