Actus et Communiqués de Presse

17/02/2013

Partager :
Partager sur LinkedIn

Résultats de l'année et le 4e trimestre 2012

Fort de résultats solides en 2012, dégagés dans un environnement contraint, le Groupe BPCE annonce un projet majeur de simplification de son organisation. Le projet de rachat des CCI est dans la droite ligne des décisions stratégiques prises depuis 2009 : affirmation du modèle coopératif du groupe, clarification de son organisation, transformation du modèle économique et réduction du profil de risque de Natixis, orientation clientèle de toutes les activités.

Opération de simplification de la structure du groupe : projet de rachat par les Banques Populaires et les Caisses d’Epargne, pour 12,1 milliards(1) d’euros, des Certificats Coopératifs d’Investissement (CCI) que Natixis détient dans le capital des Banques Populaires et des Caisses d’Epargne, en vue de leur annulation.

Un résultat net part du groupe de 2,3 milliards d’euros (hors réévaluation de la dette propre) robuste dans un environnement contraint. Au terme du plan stratégique « Ensemble » lancé en 2010, qui a permis le retour à la rentabilité du groupe, le renforcement de sa solvabilité et de sa liquidité, la réduction de son profil de risque, notamment chez Natixis, et l’arrimage de Natixis au groupe via le développement des synergies avec les Banques Populaires et les Caisses d’Epargne, le Groupe BPCE annonce un projet majeur de simplification de son organisation.

Projet de simplification de la structure du groupe

  • Projet de rachat par les Banques Populaires et les Caisses d’Epargne des CCI que Natixis détient dans le capital de ces dernières pour 12,1 milliards d’euros(1)
  • Un triple objectif : simplification de la structure du groupe, meilleure lisibilité de la performance de Natixis et optimisation de l’allocation de fonds propres au sein du groupe
  • Opération créatrice de valeur pour les actionnaires de Natixis : distribution exceptionnelle(2) de 2 milliards d’euros (0,65 euro par action), amélioration du coefficient d’exploitation(3) et hausse du ROTE(3) (de 8,1 % avant opération à 8,5 % après opération)
  • Pas d’impact sur le résultat du Groupe BPCE et impact marginal sur sa solvabilité (baisse estimée de 15 points de base du ratio de Common Equity Tier 1 Bâle 3(4) pro forma au 31/12/2012)

Renforcement de la structure financière du groupe en 2012

  • Ratio de Core Tier 1 Bâle 2,5 de 10,7 %(5) au 31 /12/ 12 + 160 points de base sur 1 an
  • Ratio de Common Equity Tier 1 Bâle 3 de 9 %(4,5) au 31/12/2012, en avance sur l’objectif
  • Objectif de réduction du besoin de liquidité de 35 milliards d’euros atteint avec 1 an d’avance.
  • Réserves de liquidité de 144 milliards d’euros au 31/12/2012, soit + 34 milliards d’euros sur un an
  • Programme de refinancement Moyen Long Terme 2013 réalisé à 50 %(6) au 31/01/2013

Résultats robustes dans un environnement contraint

  • Stabilité des revenus des métiers coeurs à 20,9 milliards d’euros (-1,0 % par rapport à 2011)
  • Résultat net part du groupe (hors réévaluation de la dette propre) de 2,34 milliards d’euros (- 5,9 % par rapport à 2011(7))
  • Résultat net part du groupe de 2,15 milliards d’euros

Poursuite de l’adaptation des modèles économiques des métiers coeurs du groupe

  • Banques Populaires et Caisses d’Epargne : forte dynamique de développement du nombre de clients actifs permettant une vive progression des encours d’épargne de bilan et la poursuite du soutien à l’économie française
  • Crédit Foncier : gestion active du bilan avec 4,9 milliards d’euros d’actifs cédés depuis le 30/11/2011, réduction des coûts de 7 % par rapport à 2011, lancement de la mutualisation de l’informatique avec la plateforme des Caisses d’Epargne
  • Natixis : objectif de réduction de la consommation de capital et de liquidité réalisé avec un an d’avance, mise en oeuvre du modèle Originate to Distribute à la Banque de Grande Clientèle et du Programme d’Efficacité Opérationnelle

1) Coupon 2012 attaché ; représentant 1,05 fois les capitaux propres agrégés des Banques Populaires et des Caisses d’Epargne
2) Proposition soumise à l’assemblée générale extraordinaire des actionnaires
3) Return On Tangible Equity ou rendement des fonds propres après déduction des titres super subordonnés, des immobilisations incorporelles et des écarts d’acquisition. Hors éléments non opérationnels – 2012 pro forma versus 2012 réalisé
4) Sans mesures transitoires après retraitement des impôts différés actifs et sous réserve de la finalisation des textes réglementaires
5)Estimation
6) Y compris montants levés fin 2012 au-delà du programme 2012
7) Pro forma des cessions d’Eurosic et de Foncia intervenues en juin et juillet 2011