Actus et Communiqués de Presse

18/02/2016

Partager :
Partager sur LinkedIn

Bilan économique de 2015 et éléments de perspectives pour 2016

Visuel - Bilan Eco 2015 - perspectives 2016
En 2015, la croissance mondiale n’a pas dépassé 3%, contre 3,4% en 2014. Le rééquilibrage économique en faveur des pays avancés, amorcé depuis 2013, s’est poursuivi au détriment des pays émergents, ces derniers subissant cependant un plus net ralentissement que l’année précédente.

Les impulsions associées ont pourtant été exceptionnellement importantes, avec des politiques monétaires toujours ultraexpansionnistes de part et d’autre de l’Atlantique et des politiques budgétaires moins restrictives, notamment en zone euro, sans compter l’amélioration globale de la situation financière des entreprises. S’est ajoutée la poursuite depuis deux ans d’un contre-choc pétrolier d’excès d’offre, dont l’impact positif sur la conjoncture a plutôt été décevant. La contraction des prix de l’or noir s’est en effet intensifiée en 2015 : -46,4 % en moyenne annuelle.

En outre, la principale source d’inquiétude de l’année a été la décélération économique en Chine, dont l’économie, en transition vers davantage de services et de demande intérieure, a continué de pâtir d’un changement structurel de régime de croissance. Le Brésil et la Russie ont traversé une profonde récession. A contrario, les pays anglo-saxons, États-Unis en tête avec un PIB en hausse de 2,5% l’an, ont continué de tirer l’activité mondiale, tandis que la zone euro a retrouvé une progression modérée de 1,5% l’an, mais désormais plus synchronisée entre les différents États membres. La croissance japonaise a été de seulement 0,7% l’an.

Copyright : Shutterstock/Jemastock